Plan généralLes Croix à FranconvilleBtn retour
par le groupe cultuel

 

Généralités

Instrument de torture et d’exécution dans l’antiquité, la croix est devenue avec la mort du Christ le symbole de la chrétienté.
A partir du onzième siècle, on élève des croix à l’entrée des villes et villages, à la croisée des chemins, sur les places et dans les cimetières. Sur les places elles pouvaient être un lieu de justice.
La fonction des croix varie au fil du temps, au début elles affirment la possession du territoire, ensuite les curés en font ériger pour délimiter la paroisse. D’autres rappellent un événement, une personne.
On élève également des croix pour obtenir une faveur ou un signe de reconnaissance, près des cultures pour la protection divine contre les fléaux (sécheresse, invasion d’insectes, etc.).
Les croix des chemins sont un symbole catholique, on les rencontre souvent aux carrefours, elles guident le voyageur et le protègent de l’inconnu et des mauvaises rencontres.
Aux croix en bois, remplacées pieusement tous les 20 ans environ, ont succédé des monuments en pierre, œuvres de tailleurs de pierre de la région.
La distinction entre la croix et le calvaire est que ce dernier représente au moins trois personnages.

À la Saint Marc, une procession  partait de la Croix Boisée en passant par toutes les croix pour revenir à l'église Ste Madeleine.

À Franconville plusieurs croix ont existé :

 La Croix Boisée 1

 

La Croix Boisée


C'est la plus anciennement connue.Sur un plan de 1554, elle se situe sur la place de l’église, en face de l’église. Elle est mentionnée dans un document du 9 octobre 1554, relatant le baptême et la pose de cette croix. Celui-ci, est rédigé par le curé de l’époque Jacques Baudouin.
sur un plan de 1842, il n'y a plus de croix, seul figure le socle. C’est à cet endroit que l’on planta en 1792 le premier arbre de la liberté à Franconville. Ce socle n’aurait-il pas servi à l’autel de la patrie?

Lire ce que disent d'anciens documents...

 carte croix boisee
Croix Rouge

 La Croix Rouge

La croix rouge située au carrefour de la route de Paris à Pontoise, du chemin Neuf et du chemin de l’Orme à la Grande Rue. Elle doit son nom au lieu dit les terres rouges. Elle est bénie en 1688 par le curé Jacques Baudouin.
C’est la croix dont nous avons le plus vieux souvenir. L’emplacement est côté sur les plans de « traverse de Franconville ».

D'anciens documents précisent :
« Le samedi neuvième jour de Saint-Denis, la Croix-Rouge a été posée sur un pied destail de massonnerie faite exprès au bout des clos de Mr Legrand et des Bertin sur un coin du carfour du grand chemin de Paris d’Argenteuil et la voye du chemin du Roy après que la bénédiction en a été faite à l’église par moi curé soubsigné: Baudouyn (du 9 octobre 1688). »

.

 carte croix rouge
 La croix de la Petite Mare 1

 

 

La croix de la Petite Mare


Cette croix était située sur la Chaussée Jules César au carrefour de la Ruelle Cardot allant au Plessis Bouchard.

carte croix petite mare 
 La croix verte 2

 

 

La croix verte


La croix verte se trouvait au carrefour du chemin de Franconville à Taverny et celui de Montigny au Plessis-Bouchard. Nous avons peu d'information sur cette croix. Elle n’existait plus sur le plan cadastral en 1834.

 carte croix verte
 La Croix den Bas 1

 

 

La Croix d’en Bas


La croix d’en bas située au carrefour de la route de Paris à Pontoise et chemin de Franconville à Saint-Leu. Cette croix est celle qui a existé le plus longtemps, on la retrouve sur les cartes postales du début du vingtième siècle.

carte croix en bas 
Sources :

Archives ADVO pour les extraits de cartes, registre paroissiaux, archives de Franconville.
Relevés et carte postale K.Y.
Documentations : le Mataigne, AEPPF, internet.
Réalisation : les membres du cultuel au sein de l’AEPPF