Btn retourEglise Sainte Madeleine de 1900 à nos jours

Ancienne égliseAutel ancienne égliseL’église est démolie partiellement il ne reste que le cœur et le clocher. Le vitrail du cœur sera remis dans la nouvelle église à la fin de la construction. Le père Hubert Faivre est nommé dans la paroisse le 31 juillet 1900.
Il se met aussitôt à l’ouvrage pour reconstruire l’église. Il entreprend la levée des fonds pour cette reconstruction. Pour communiquer avec les paroissiens il publie un bulletin mensuel. Une souscription est
ouverte et dans chaque numéro, le nom des donateurs et le total des sommes recueillies sont publiés.
 
 
 
 Doc souscription 1 2 3 jyrDoc souscription 4 5 6 7 jyr
Quelques exemples
de souscriptions
concernant
la reconstruction
de l'église
de Franconville
 
 
 
1901
 
Bulletin 1901 jyr

De nombreuses discussions ont lieu pour décider de l’emplacement de la nouvelle église. Le 17 mai 1901, son emplacement est enfin défini. Le bâtiment sera perpendiculaire à la rue avec portail et clocher donnant sur la place (en hachuré sur le plan).
En bleu l’ancien emplacement.
Seul petit inconvénient, il rognera un peu le logement de l’institutrice qui sera cependant modifié à peu de frais.
 
 
 
 
 
 1902
1902 1 jyr1902 2 jyr                  
←   A gauche, le 14 mai 1902 à l'église Saint-Augustin à Paris
 
 
                                                          A droite,  le 7 octobre à Andilly   →
 
 
 
 
 
1903
1903 adjudicationFinancement 1 2 jyr
Le 1er avril 1903, c’est l’Adjudication administrative :
marché entre l’Administration et un particulier dans des conditions de publicité et de concurrence (l’Administration achète à celui qui fait le rabais le plus intéressant en respectant le cahier des charges).
Des entreprises franconvilloises sont choisies pour les travaux. M. Bombe s’occupera de la menuiserie et de la quincaillerie, M. Gohier de la couverture de la plomberie.
 
 


Le 14 Juin c’est enfin la pose de la première pierre en grande pompe. La présence de l’évêque de Versailles, des doyens de Montmorency et Argenteuil, du maire et du Conseil Municipal au grand complet et de nombreuses autres personnalités montre l’importance de cet accomplissement. Des invitations officielles sont envoyées ...

Avec le parchemin déposé dans la pierre :
Une médaille de Sainte Madeleine.
Une médaille du sacré cœur de Jésus, offerte par la confrérie du sacré cœur.
Une médaille de Marie immaculée, offerte par la confrérie de la Sainte Vierge.
Une médaille de Saint Joseph, offerte par les dames de la Compassion.
Une médaille de leur glorieuse patronne, offerte par les religieuses de Notre-Dame-Du-Calvaire.
Une médaille de Notre Dame de Lourdes, offerte en témoignage de vive et profonde reconnaissance par Mr l’Abbé Faivre indigne enfant et protégé de la très sainte Vierge.

 
 
Premiere pierre jyrAnciennes eglises jyr
L’abbé Faivre organise de nombreuses séances sur le thème de l’église et de la chevalerie à Asniéres, Franconville, Argenteuil. Les articles de presse élogieux en font état.
Ce qui reste de l’ancienne église et au fond la construction de la nouvelle 
La nouvelle église arrêtée à la 1ère travée faute de fonds complémentaires à droite →
L’abbé Faivre organise de nombreuses séances sur le thème de l’église et de la chevalerie à Asniéres, Franconville, Argenteuil. Les articles de presse élogieux en font état.
 
Presse 1 Presse 2 Presse 3 Presse 4
 
Chapiteau 1 Chapiteau 2 Chapiteau 3
 
« Tel que vous le voyez ici, avec des voûtes pleinement arrondies, avec les ornements discrets des chapiteaux, il se prête admirablement à  l’expression de l’épreuve chrétienne faite de patience, de courage et d’espérance.»
Benediction 1Benediction 2
« Quoi qu’il en soit honneur à Lucien Roy, véritable artiste, qui, avec autant d’intelligence que d’habileté, a su concevoir cet édifice, de telle sorte qu’il réponde d’une part à sa noble mission et qu’il symbolise d’autre part l’état de l’Eglise de Dieu dans les temps présents ! »
Ce sermon lui vaut de nombreux dons, l’état des sommes recueillies passe alors de 83 368 Fr à 85 116,70F. La somme totale est réunie !
 
 Vers le milieu d’octobre, la nouvelle église sera livrée aux couvreurs, et pour le 1er novembre, la charpente et la couverture seront complétement terminées, par conséquent les sculptures et tous les travaux intérieurs pourront être exécutés pendant l’hiver.
 

Mars 1904 : Les travaux continuent sans interruption et nous aurons la grande joie d’inaugurer la première partie de notre église le dimanche 19 juin. La première communion aura lieu, dans la nouvelle église le dimanche 26 juin.

avant le 10 juin 1904

Dons à l’église, à l’occasion de la prochaine bénédiction de l’église neuve, la paroisse de Franconville a reçu plusieurs cadeaux qui ont été accueilli par le conseil de Fabrique et par le curé avec le plus vif plaisir et la plus sincère reconnaissance.
Deux chapes et un ornement dus à la générosité de l’œuvre des tabernacles.
Une broderie ancienne et curieuse, offerte par Mme Adam.
Deux jolies nappes d’autel données l’une par Mme Blanchet-Massion et l’autre par Mme Longhi.
Un riche et magnifique Missel, dont la couverture artistique en cuir repoussé est l’ouvrage de M et Mme Emile Enders. Ce missel servira pour la première messe célébrée dans la nouvelle église, ainsi que l’aube merveilleuse, don de Mme Jules Enders.
Le vitrail de la chapelle de la sainte Vierge, offert par Mme Lamy, en mémoire de leur fille Suzanne regrettée et très pieuse enfant de Marie. La « Vierge aux yeux baissée » que représente ce vitrail est une charmante composition du peintre distingué, Paul Delance, qui nous a offert gracieusement son délicieux carton.
La table de communion pour la chapelle de la sainte Vierge, donné à l’occasion de son mariage par Mlle Renée Rousseau qui fut l’une des meilleurs élèves et des plus pieuses enfants de Marie du couvent de Franconville.
Enfin un magnifique autel roman en marbre blanc, onyx et bronze doré, pour la chapelle de la sainte Vierge, hommage très généreux de Mlle Clarisse Lavoine.

 
28 juillet 1904
Invitation 1Invitation manuscrite du curé par le maire à la distribution des prix des écoles laïques. Ce petit mot montre la volonté de certains citoyens  franconvillois de voir s’installer la Séparation de l’Eglise et de l’Etat et donc d’écarter le Curé deInvitation 2 la vie laïque de la commune. Elle montre également la ténacité du maire qui tient à préserver une entente cordiale.
«Transcription» du manuscrit T.Lucas:
Franconville le 28 juillet 1904.
Monsieur le Curé, je suis allé mardi dernier au presbytère dans l’espoir de vous rencontrer, d’abord pour vous remercier de l’offrande que vous avez bien voulu faire pour les prix de la fête et vous inviter à la distribution des prix qui doit avoir lieu dimanche prochain. Malgré les protestations qui sont faites contre la présence du Curé en cette fête de l’enfance et les  menaces proférées à ce sujet, je prendrai sous ma responsabilité ce qui pourrait arriver de désagréable. Veuillez agréer, Monsieur le Curé,  l’assurance de mes meilleurs sentiments.
Le Maire

1911 -1912
En décembre 1911 il est accepté un devis de 30 000 frs pour continuer la seconde partie de l’église. Les travaux reprennent en 1912 et sont  interrompus par la guerre, ils reprennent lentement et enfin, elle sera finie mais n’aura pas de clocher.

Construction 1 

Construction 3

Presbitaire 4

Presbitaire 6

Presbitaire 1

Presbitaire 3

Presbitaire 5

Construction 2