Le Palais de Justice et la Conciergerie

Exposition Marie Antoinette

par Allain Prigent

Marie Portrait CadreNous nous sommes rendus le 15 novembre 2019 à Paris, Ile de la Cité, afin de visiter le palais de Justice ainsi que la Conciergerie où est présentée une exposition sur Marie-Antoinette.
Le Palais de Justice est situé depuis son origine au Palais de la Cité qui fut la résidence et le siège du pouvoir royal. Il en reste des vestiges, la grande salle avec sa cuisine, la conciergerie, la Sainte Chapelle, plusieurs tours.
Au VI° siècle Clovis installe sur l’Ile de la Cité sa demeure royale. Cinq siècles plus tard, Hugues Capet établit son conseil et son administration, le Palais de la Cité devient le siège du pouvoir royal. Au XIII° siècle Saint Louis lance de grands travaux d’embellissement avec l’édification de la Sainte Chapelle. Au XIV siècle Philippe IV le Bel poursuit l’œuvre de son grand-père, il fait de ce Palais un prestigieux symbole de la monarchie où siège le Parlement de Paris. A la fin du XIV° siècle, Charles V transfère sa résidence, il charge un intendant ou « Concierge » doté de pouvoirs de justice d’administrer le Palais et la prison.

Marie PortraitLes institutions judiciaires s’y maintiennent : Parlement de Paris, Chambre des Comptes et Chancellerie.

Les parties basses du Palais sont les derniers vestiges de la demeure royale médiévale. Nous y découvrons la Salle des Gens d’Armes construite en 1302 sous Philippe le Bel, architecture civile gothique, composée de quatre nefs voutées d’ogives. Les cuisines élevées sous le règne de Jean le Bon (1350-1364). La salle des Gardes, le roi y tenait les « lits de justice ». Le tribunal révolutionnaire s’y installa en 1793.
Sous l
a Révolution, l’Ile de la Cité est le centre de la vie politique de la capitale. La prison se remplit de « suspects » à la République. Nous poursuivons le parcours des détenus : le couloir des prisonniers, la salle des noms, la Chapelle située sur l’emplacement de l’oratoire médiéval du roi sert de cellule collective durant la Révolution. Nous terminons par la Chapelle expiatoire de Marie-Antoinette aménagée en 1815 sous la Restauration sur ordre de Louis XVIII, frère de Louis XVI.

 

Nous traversons la cour des femmes, entourée de deux étages de cachots.
Marie Antoinette 3Robe

Dans la salle des Gens d’Armes, une exposition retrace les portraits multiples de Marie-Antoinette. Les principaux documents juridiques, portraits, gravures et tableaux sont ici exposés. Cette exposition présente des domaines très divers, du théâtre à la mode en passant par le mobilier et la porcelaine ou encore par l’architecture et l’art des jardins.
Après cette visite intéressante nous nous rendons au restaurant « Waikiki » où nous sommes très bien accueillis.
Cliquer ci-dessous pour visionner les vidéos...
 

Btn justice Btn conciergerie Btn repas