La première Fanfare de Franconville (1865 - 1910)
Par C. Mahé

Btn retour

Fête de la gare 1

Symbole d’une culture entre monde ouvrier et rural, la fanfare s’est imposée dès le XIXe siècle comme pratique collective de la musique pour tous.
Comme les orphéons (cf. article sur l’Orphéon de Franconville), les fanfares se sont développées au sortir de la Révolution française, participant ainsi à la reconstruction d’une certaine « harmonie » dans le pays. À l’origine héritières des orchestres de musique militaire, les fanfares se sont formées en orchestres amateurs grâce, notamment, à l’essor des factures d’instruments à vents devenus dès lors plus accessibles.

IMG 2167

À Franconville, bien que la musique ait été pratiquée avant 1865, c’est à cette date qu’a été formée officiellement la première Fanfare selon « l’Annuaire des artistes et de l'Enseignement dramatique et musical ». De son fondateur et directeur, Mr VÉDY, nous ne savons que peu de choses. Peut-être s’agissait-il de Nicolas VÉDY, futur maire de la commune entre 1873 et 1876, ou bien d’un membre de sa famille, Laurent, Antoine, Louis, Charles….
En revanche, les archives disponibles témoignent d’une activité locale et régionale riche par l’organisation de concerts, dîners champêtres et autres festivals. Pour n’en citer que quelques exemples :
     - En 1878, Le Petit Journal n’omettait pas de citer dans les Fêtes des environs de Paris un « grand concert » à Cormeilles-en-Parisis par la Fanfare de Franconville.
     - En 1880, la Fanfare était alors composée de 35 musiciens pour jouer à la cour des Petites-Écuries (Paris 10e) à l’occasion de la fête nationale.
Affiche festival concert 1886    - Le 25 juillet 1886, c’est elle qui organisa, avec le concours de l’Orphéon, la première grande manifestation musicale à Franconville. Au total, près d’une trentaine de sociétés musicales (fanfares, harmonies, orphéons, sociétés symphoniques…)  appartenant à 22 communes des environs réussissait l’exploit de réunir 500 musiciens pour jouer ensemble le « Souvenir de Franconville » écrit par A. Billaut.
     - En 1888 : La Fanfare et l'Orphéon de Franconville donnaient un concert au profit de la caisse des écoles à l’occasion de la fête patronale de Saint-Marc à Franconville.
     - Les concerts se succédèrent, le plus souvent pour des occasions festives. Pourtant, lorsque le village qu’était Franconville vit cette année-là la perte de l’un des siens, le caporal PORLIER, la Fanfare ne manqua pas de participer avec l’Orphéon aux obsèques (cf. article consacré à Eugène PORLIER).
     - En 1890, sous la direction de M. SCACHE (directeur de 1890 à 1893), une messe solennelle en musique était organisée dans le but de recueillir des fonds pour la restauration de l’église.

Au début du XXe siècle, de nouvelles sociétés musicales virent le jour, se faisant parfois concurrence. Ainsi, en 1903, la société de trompettes "l'Étendard franconvillois" fut créée sous la présidence de Mr LOUVAT, puis RIVOIRE et sous la direction de M. RADULPHE. De même qu’en 1909, l’association L’Amicale de Franconville s’adjoignait un groupe de musiciens dirigé par MM. HEUGHEBAUT puis DEVASSINE sous le nom de « Union Musicale de Franconville ».
C’est en 1910 que nous perdons trace de la première Fanfare, dirigée alors depuis 11 ans par M. BLONDEAU. Tandis que trois ans plus tard allait naître la première Harmonie de Franconville, créée par Mr NEUILLY. Mais ceci est une autre histoire…